Le projet patronymique ADN-Y Forest, c’est quoi?


L’Association des Forest recherche des hommes qui porte le nom de Forest (ou des variantes de ce nom) qui se porteraient volontaires pour soumettre un échantillon de leurs muqueuses buccales pour la réalisation d’une analyse de 12 marqueurs de leur ADN-Y. Nous désirons avoir des représentants de chaque branche des Forest afin de vérifier la croyance que nous sommes tous des descendants de Michel de Forest d’Acadie. Avec ces résultats nous serons capables d’établir notre ancêtre commun le plus récent pour ceux qui montrent un certain nombre de marqueurs similaires. Le rapport est remis confidentiellement aux personnes testées. Pour ceux qui le désirent, leurs résultats pourraient être affichés de façon anonyme sur le site WEB de l’AFA aux fins de comparaison.

Nous croyons que les patronymes utilisés aujourd’hui en Amérique du Nord sont Foret, Forrest, De Forest, de Freest, Forese, Forais, Forêt, Forry, Laforest, Forest-Marin, Forest dit Labranche, Forest dit Larose, Forest Part dit Laforest… et ne sont pas nécessairement des descendants de Michel de Forest d’Acadie. Des participants qui portent les divers patronymes énumérés ci-dessus ou d’autres sont invités à participer à ce projet.

Le chromosome Y est transmis de père en fils sans modification sauf pour une mutation à toutes les 500 générations. L’analyse du chromosome Y nous permet d’obtenir une empreinte génétique d’un certain nombre de marqueurs 12, 27, 37, 67. En comparant les marqueurs entre les personnes testées et avec les variantes du patronyme Forest on peut déterminer si nous sommes parents. Tous les hommes descendants de Michel de Forest devraient avoir la même formule génétique.

 

PRÉ-REQUIS

Comme le projet patronymique Forest retrace essentiellement les membres d’une même famille qui partage le même patronyme, et étant donné que les femmes ne portent pas le chromosome Y de leur père et que leur nom peut changer avec le mariage, en conséquence la pertinence des tests de ce projet ne s’adresse seulement aux hommes qui désirent faire la preuve génétique de leur lignée patrilinéaire soit de père à grand-père, à arrière-grand-père et ainsi de suite. Le test initial à commander pour les hommes, c’est Y-DNA 12. Les femmes Forest qui désirent connaître leur lignée génétique peuvent le faire en demandant à leur frère, un cousin ou un neveu de passer le test. Les femmes qui désirent connaître leur lignée matrilinéaire (de fille à mère, à grand-mère…) peuvent faire analyser leur ADN mitochondrial (mtDNA). Les résultats des tests de l’ADN mitochondrial pour les femmes ne peuvent pas être reliés aux résultats du test de l’ADN Y chez les hommes.

 

LA TECHNIQUE

Chaque homme doit fournir un échantillon de sa muqueuse buccale qui sera analysé par le laboratoire de Family Tree DNA laboratory. Cet échantillon se récolte sans douleur à l’aide d’un bâtonnet que l’on frotte à l’intérieur de notre joue pour récolter une petite quantité de cellules. Le test se fait à la maison à l’aide d’un ensemble que vous recevrez par la poste. Chaque ensemble comprend deux bâtonnets, deux tubes pour recevoir les échantillons de muqueuse, un fascicule d’informations, un CD, une carte et une enveloppe de retour.

Nous souhaiterions avoir les tests d’au moins plusieurs des descendants mâles de Michel. Plus il y aura de participants plus la fiabilité de ces tests sera importante.

 

CONFIDENTIALITÉ

Tout d’abord, il faut savoir qu’aucun test médical ne sera réalisé sur votre échantillon. Seulement le chromosome Y est analysé. De plus, pour votre information, vous devez savoir que le laboratoire ne connaîtra jamais votre nom. Les tests de laboratoire sont réalisés à l’Université d’Arizona alors que Family Tree DNA est situé au Texas. On donne à chaque échantillon un numéro d’identification avant qu’il soit envoyé au laboratoire. Ainsi, le laboratoire ne connaît jamais le nom de la personne qui a soumis l’échantillon. La même chose pour l’affichage sur le site de l’AFA vous êtes identifié par le nom de famille seulement et un numéro de code que vous êtes le seul à connaître.

Évidemment que la confidentialité des résultats est importante pour nous aussi. Les participants vont recevoir des rapports détaillés. Ces rapports sont identifiés seulement par un numéro d’échantillon et non par le nom du participant. Le seul risque encouru en participant à un tel projet c’est que vous puissiez découvrir que vous n’êtes pas un descendant de Michel de Forest d’Acadie. On s’attend à ce que les descendants de Michel soient porteurs de 12 marqueurs similaires (indique qu’il y a 50 % des chances de trouver un ancêtre commun dans moins de 7 générations) ou de 11 marqueurs similaires sur 12 (un ancêtre commun dans moins de 17 générations) s’il s’agit d’un cas de parenté très éloigné et 10 marqueurs similaires sur 12 on aurait un ancêtre commun dans moins de 31 générations soit environ 1000 ans.

 

RÉSULTATS DU PROJET

À mesure que nous recevrons les résultats, ils seront affichés sur notre site web afin que les participants ou les visiteurs sur notre site puissent visualiser les résultants. Les résultats seront aussi publiés dans le Bulletin de l’AFA. Le nom complet des participants sera maintenu confidentiel.

En résumé, ce projet a pour but de nous assurer de la validité ou de la non-validité des hypothèses existantes concernant notre ancêtre commun Michel de Forest et de mettre fin aux frustrations associées aux publications généalogiques actuelles controversées.

 

PARTICIPATION AU PROJET Y-ADN FOREST

Pour participer au projet Y-ADN Forest, nous vous recommandons de choisir le test Y-DNA 37 (169$ US) directement en ligne à l’adresse suivante : www.familytreedna.com/products/y-dna

Pour informations sur les tests génétiques, vous pouvez consulter les sites suivants :

nationalgeographic.com
www.frenchdna.org

SIGNIFICATION DES TESTS D’ADN

En généalogie, l’analyse des marqueurs du chromosome Y permet principalement 3 choses :

  1. Valider les résultats provenant du dépouillement des actes de naissance et de mariage.
    Compléter ces résultats en faisant le lien entre deux familles portant le même patronyme et non encore apparentées.
  2. Par des actes notariés (actes détruits ou ancêtre commun trop ancien pour avoir eu des actes de mariage ou de naissance).
  3. Retrouver l’histoire de l’ancêtre masculin au cours du moyen-âge, de l’Antiquité et même de la préhistoire.